La Entretenu nationale du Texas sévit auprès les pratiques de business de foule à El Paso, ciblant un adret anciennement sûr au septentrion du mur zonier.

Le actionnaire de couple duplex abandonnés mitoyen de la rangé 375 sud, connue sous le nom d’autoroute frontalièrea cordial au Post que sa vie rencontrait menacée par des amas du monopole depuis que les troupes ont venu des raids sur des propriétés qui ont pipe-line à la claustration de dizaines de migrants.

“Les Coyotes m’appellent [people smugglers] aux cours privées. Ils me disent que je dois me arracher de la surveillance ou je verrai ce qui m’arrive », a cordial Joaquin Villegas, actionnaire des appartements condamnés.

Les migrants ont assidu ses bâtiments vides ultérieurement actif croisé la séparation pile se garantir dans une moment ou couple jusqu’à ce qu’ils soient emmenés par des passeurs et déplacez-les pied l’localité talonnant.

« L’disparate soupirail, j’ai trouvé les traînards ; ils m’ont dit qu’ils payaient 2 500 $ pile marcher à Albuquerque », a cordial Villegas.

Deux migrants d’El Salvador discutent avec un policier d’El Paso le long de l’autoroute frontalière Cesar E. Chavez.
Grotte de James

Mardi, The Post a vu un groupe de six immigrants sans papiers – dont un jeune enfant – se faufiler à travers une petite ouverture dans le mur frontalier alors qu’ils tentaient de se frayer un chemin vers El Paso.

Cependant, lorsqu’ils ont été confrontés à des responsables de l’application des lois, les migrants ont choisi de retourner au Mexique plutôt que de traverser les États-Unis et d’être placés en garde à vue.

Le Post a également vu des immigrants illégaux marcher sur une courte distance avant d’être détenus par des membres de la Garde nationale du Texas et des adjoints du shérif d’El Paso. Ce groupe de migrants était assis sur le bord de la route, prêt à être emmené par le garde-frontière.

La surveillance d’Compte et la surveillance nationale du Texas ont expulsé les migrants.
Antre de James

En surtout des menaces des cartels, Villegas a cordial que la coin exigeait autant qu’il empêche les immigrants extralégaux de déceler sur sa fortune – l’avertissant que si quelqu’un mourait, il serait renfermé pile animateur.

“Comme suis-je censé les saisir… ils ne peuvent même pas les saisir”, a plaisanté Villegas.

Il a autant magazine que la coin d’El Paso l’exigé à cirer les bâtiments vacants, ce qui lui prend différentes heures tout semaine avec qu’il récupère les sacs à dos, les vêtements, les chaussures et les éditoriaux de immersion abandonnés par les immigrants.

Propriétaire Joaquin Villegas
Joaquin Villegas s’est vu étouffer de passonniel les locaux à des locataires.

Le message a été laissé sur une fenêtre brisée d'une maison appartenant à Villegas.
Le homélie a été laissé sur une baie vestige d’une chez-soi approprié à Villegas.


Dépliant

Le propriétaire Joaquin Villegas nettoie les poubelles
Le actionnaire Joaquin Villegas ramasse les ordures laissées par les migrants qui ont traversé la séparation américano-mexicaine.


Dépliant

Cinq cents soldats ont été déployés par l’Compte pile tranquilliser El Paso depuis donc Le maire de la ville a déclaré l’état d’urgence en raison de la crise de l’immigration 17 décembre.

Précocement l’accession des renforts, des migrants ont été assidûment aperçus en fourniment d’outrepasser le mur zonier. Soudainement ultérieurement à elles accession à cause le terroir, ils ont dû infiltrer une autostrade zonière à six voies, où les conducteurs roulent à des vitesses de 60 à 80 milles à l’moment, comment souvent mortel ou presque mortel.

Une famille de cinq personnes du Honduras dort dans les rues d'El Paso, au Texas, depuis quatre jours.
Une parentèle de cinq foule du Honduras dort à cause les rues d’El Paso, au Texas, depuis quatre jours.
Par James Resserre pile le NY Post

El Paso est devenu le partie zonier le surtout fréquenté des Factures-Unis, alors surtout de 2 000 foule essayant assidûment de infiltrer en une spéciale naissance en décembre.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}